Historique

Fondation de la Fédération

Jusqu’au 26 avril 2014, la Fédération des associations de familles du Québec (FAFQ) s’appelait la Fédération des familles souches du Québec (FFSQ). Notre organisme tire son origine des besoins de secrétariat et de services qu’éprouvèrent quelques présidents d’associations de familles lors des fêtes du 450e de l’arrivée de Jacques Cartier en Nouvelle-France.

Les Asselin, Cloutier, Dion, Langlois et les Lemieux se regroupèrent en fédération, dont la présidence provisoire fut confiée à monsieur Michel Langlois. En 1983, Jacques Lemieux devint donc le premier président en titre de la Fédération des familles souches québécoises (première appellation).

À l’assemblée générale de mai 1984, il y avait 22 associations de familles. En 1987, grâce à des subventions, le conseil d’administration gère un budget dépassant les 100,0004 avec 87 associations membres.

Les années 1990

3econgres_FFSQ

3e congrès annuel de la Fédération

Les années 1990 ont apporté des difficultés d’organisation et des problèmes financiers récurrents. La Fédération n’en continue pas moins d’offrir ses services et se développer. Durant ces années, l’informatisation des services financiers, un service moderne de facturation et une entente avec la société canadienne des postes optimisent nos communications et diffusions.

En 1992, la Fédération, qui a déjà établi un bureau à Montréal depuis quelques années, s’implique dans l’organisation des Fêtes et prend entente avec la Société St-Jean Baptiste pour la création de nouvelles associations de familles. Nous en sommes alors à 132 associations.

En 1995, on instaure un service qui deviendra très vite populaire; la photocomposition pour l’édition des bulletins des associations de familles

À partir de 1997, la Fédération lance une nouvelle collection de documents la Collection familles-souches dont voici quelquestitres : Guide pour l’organisation d’un voyage de retour aux sources; Guide pour l’élaboration et la révision des règlements d’une association de familles; Guide de gestion; Les armoiries des associations de famille; Répertoire des plaques et monuments commémoratifs.

La visibilité de la Fédération a rapidement augmenté par la prise de contacts avec d’autres organismes dont l’association France-Québec, la Fédération des associations de familles acadiennes (FAFA), des rencontres avec des organismes de généalogie du nord-est des États-Unis et un partenariat indéniable avec le Centre de la Francophonie des Amériques alors en gestation.

Les années 2000

Signé en septembre 2000, un contrat de reproduction de microfilms avec Bibliothèque et Archives Canada s’est avéré le meilleur gage de stabilité financière et a permis d’acheter de meilleurs équipements en informatique et d’avoir une équipe de 9 personnes au secrétariat.

Les années 2000 ont vu l’adhésion de dizaines d’associations de familles pour arriver à un sommet de 187 associations et 30,000 membres en 2007. La mise sur pied du Salon des familles souches (appelé maintenant le Salon du patrimoine familial) ainsi que plusieurs activités menées à des fins de visibilité ont eu un effet stimulant sur la création et sur l’adhésion de nouvelles associations de familles.

Visuel du salon des familles souches en 2012

Visuel du salon des familles souches en 2012

Toutes les opérations de montage, d’imprimerie et d’expédition étaient effectuées au bureau de la Fédération malgré les coûts élevés des appareils et des contrats d’entretien. Constatant que la rentabilité n’était pas au rendez-vous, un changement de cap fut effectué.

En 2008, l’arrivée d’un gestionnaire bénévole a contribué à redresser les finances et axer le développement et les partenariats avec les instances du ministère de l’Éducation, du loisir et des sports (MELS), de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), de divers musées, organismes du patrimoine, sociétés de généalogie et d’histoire, municipalités et MRC. Celui-ci créa une participation active des employés et fit disparaître la lourdeur administrative.

Les années de restructuration ont vu la création de Nouvelles de chez nous, le bulletin électronique de la Fédération qui a pris le relais du journal imprimé La Souche. Les associations de familles pouvaient alors envoyer des communiqués et articles afin de rejoindre le plus grand nombre de membres.

Depuis 2010, la Fédération a vu des initiatives et collaborations se développer dans le domaine du patrimoine matériel et immatériel. Le Musée de la Mémoire vivante, qui recueille les récits de vie, est un bon exemple ainsi que la Société d’histoire des Filles du Roy.

Ces ententes avec des partenaires de la généalogie, de l’histoire et du patrimoine ont permis à la Fédération de se positionner afin de représenter les forces vives de ce mouvement des regroupements de familles qui manifestent la volonté de retracer la voie prise par son ou ses ancêtres.

Depuis les dernières années, la Fédération travaille à fournir des outils adaptés à la réalité technologique, notamment en offrant de nouveaux services web dont la conception de sites Internet pour les associations membres.

Quelques dates

Activités de visibilité parmi d’autres :

  • Fêtes au bourg (Beauport) 2007.
  • Fêtes de la Nouvelle-France depuis 2005 à Québec.
  • Marché public de Pointe-à-Callière depuis 2003 à Montréal.
  • Les Fêtes celtiques à Québec de2009 à 2012.
  • Le Marathon des familles-souches du Québec qui s’intègre au marathon des Deux Rives en 2008.
  • Présence à des événements soulignant des célébrations historiques partout au Québec. Des rassemblements de familles à l’Ile d’Orléans jusqu’à un salon des associations de familles à Lasarre en Abitibi.
  • Salon des familles souches Laurier Québec à chaque hiver depuis 2003, environ 65 stands des associations de familles et les partenaires du monde de la généalogie, de l’histoire et du patrimoine.
  • Congrès et assemblée générale des Associations de familles dans plusieurs villes et régions du Québec depuis 1984.
  • Salon d’automne des associations de familles: Montréal, Laval, Rimouski, Alma, Ville St-Georges, St-Hyacinthe, Victoriaville et Trois-Rivières.
  • Formation pour la réalisation des Bulletins de familles à Drummonville de façon périodique.
  • Fêtes du 400e anniversaire de Québec et du 375e anniversaire de Lévis en 2012.
  • 350e anniversaire de l’arrivée des Filles du Roy en 2013.
  • Participation au Congrès mondial acadien 2014.

© Tous droits réservés. Fédération des associations de familles du Québec